Une N, un des premiers modèles que j'ai repéré sur la blogo et qui m'a donné envie de coudre...la voilà enfin faite...pas forcément le tissu dans lequel je l'imaginais, mais je n'avais pas suffisamment de métrage et je me suis rabattue sur ce tissu à carreaux.

J'ai repris les pinces poitrine qui au premier essayage m'arrivaient au milieu du dos...rallongée aussi pour une longueur au genou.

Alors non, pas de photo portée dehors...et pourquoi donc alors même que c'est l'été depuis trois jours dans nos contrées hostiles? Je me dois de vous épargner un spectable de désolation.Je vous explique, la nordiste de base, dès qu'un rayon de soleil pointe le bout de son museau, elle frémit et sent l'appel de la mer, elle saisit des tranches de pain de mie pour improviser des sandwichs et emmène sa famille sur les plages du Nord, où même si tous les habitants du coin on eu la même idée en même temps, les plages sont suffisamment grandes pour garder des distances respectables avec son voisin de serviette. Le bonheur. Le problème, c'est qu'en mère responsable je tartine consciencieusement de crème solare chaque centimètre de la peau de mes trois loustics...qui ont tous la couleur endive l'hiver mais qui ressemblent à des petits pruneaux aux premiers rayons et qui n'ont pas pas pris un seul coup de soleil de leur vie. Celle qui rougit, pèle et brûle sans son indice 50 c'est moi...je fais toujours super attention au visage et ça toute l'année, mais après avoir tartiné mes lutins, j'ai une fâcheuse tendance à passer une main négligente sur mon corps de naïade, et là comment dire, je ne me suis pas ratée...j'ai les ailes de Batman version rouge imprimées sur mon décolleté, des traces  comme les 5 doigts de la main qui ondulent des épaules au ventre et un rectangle cramoisi sur la cheville...chouette tableau..j'ai usé un tube de biafine en deux jours...c'est rien de dire que j'ai ruiné mon décolleté...déjà que j'avais pas un rond pour du botox, le laser pour décolleté anti-fripes n'apparait pas envisageable avant la prochaine décennie..J'ai ruiné ce qui me restait de jeunesse pour adorer le dieu soleil en une journée, si c'est pas malheureux...

page

page