Avertissement préalable aux lecteurs sensibles: Post préchi-précha excessivement sérieux et pas drôle, passez votre chemin si votre but était de découvrir une petite cousette superbe, une recette 100% junk food ou l'obtention d'un fou-rire (quoique pour cette dernière hypothèse, en second degré, ça peut fonctionner..)

A la maison cohabitent:

- un mâle tout mince qui se goinfre de fromage et de pain, ne boit qu'un café au lait sucré le matin, cuisine comme un semi-dieu quand il ne met aux fourneaux, et ne rechigne pas à avaler les légumes que je mets dans son assiette

- un mini mâle ultra bouche à sucre, qui a tendance à ne jamais vouloir manger ce qu'il y a dans son assiette

- une ado qui depuis le biberon rechigne à tout. Se nourrit exclusivement de pâtes et de nutella. Ne prend sa soupe que contre  menaces des pires représailles, n'avale des fruits qu'en compote ultra mixée. N'est pour autant jamais malade.

- Une petite fille qui aime à peu près tout, très gourmande et curieuse.intolérante au gluten.

- et moi qui multiplie les petits problèmes de santé, qui ai pris plus de 15 kilos en quelques années alors que j'ai été très très mince sans effort avec une thyroïde qui tendait plus vers l'hypothiroidie,  qui connaît ou a connu de plus gros problèmes de santé (basedow et plus  récemment double embolie pulmonaire). J'ai découvert récemment que j'étais intolérante au gluten, aux produits laitiers, aux oeufs et beaucoup d'autres choses.

- J'oubliais le chien qui engraisse à vue d'oeil en boulottant les restes de tout le monde!

Plutôt qu'une exclusion totale, qui m'apparait impossible à vivre au quotidien, je travaille doucement sur un rééquilibre. Je suis en cours de lecture et d'assimilation de plusieurs ouvrages sur ces problèmes: Les clés de l'alimentation santé du Dr Michel LALLEMENT, Les intolérances alimentaires du Dr Jean-Pierre WILLEM, Les pathologie de la Thyroïde du même DR WILLEM,  les Intolérances alimentaires de Flo MAKANAI...mes ouvrages de couture et ceux de Paul Auster ont du laisser de la place dans les étagères de la bibliothèque.

Je travaille aussi sur le mental par d'autres lectures : le pouvoir du moment présent de Tolle ECKHART, l'éveil des sens de Jon KABT-Zinn, Imparfaits libres et heureux de Christophe André , l'art de la méditation de Matthieu Ricard.

Je rassure tout le monde, je ne crois pas perdre mon sens de l'humour et un regard critique sur ce (et ceux!) qui m'entourent et moi même...tant que je ne mets pas à coudre uniquement à coudre des toges orange, je crois qu'il n'y a pas à s'inquiéter...mais c'est vrai que je me sens à la croisée d'un chemin et d'une prise de conscience et que le choix est continuer sans se préoccuper des signes qui ont ponctué le chemin ces derniers temps et doucement se diriger sur une vieillesse en souffrance, un esprit chagrin ou retrouver la vérité de son être. Je crois profondément que nous sommes et restons l'enfant que nous avons été. Et je crois bien que j'avais jusqu'à mes 7 ans un sourire qui pouvait illuminer une pièce, une confiance en la vie incroyable et un optimisme réel...l'âge de raison n'est pas forcement une bonne chose, s'il s'agit d'oublier peu à peu sa vérité et ses croyances...Je crois aussi que l'on s'empoisonne doucement en pensant se faire du bien et que plein de petits bobos du quotidien que l'on finit par croire normaux s'effacent comme par magie par une changement d'alimentation.

J'en discutais hier soir avec Lucille ma prof de yoga (si quelqu'un cherche des cours vers wasquehal, elle est génial!), en bon petit bélier, je m'insurgeais contre les pouvoirs publics qui dépensent des sommes faramineuses pour l'industrie des médicaments, la prise en charge des personnes en souffrance alors qu'on économiserait certainement beaucoup,à tout point de vue, à travailler sur l'alimentaire, mais Lucille me disait que oui ce serait bien mais que cette démarche ne peut être au début qu'un choix personnel, justement à l'occasion d'un passage particulier, d'une rencontre, d'un évènement..

Beaucoup de blablas sérieux aujourd'hui pour vous annoncer une pauvre recette! Mes inspirations culinaires du moment, je les trouve sur ces blogs:

- Saines gourmandises de Marie Chioca

- Bio gourmand de valérie Cupillard

Et toujours les Cuisines de Garance

 

Aujourd'hui, j'ai cuisiné avec des fonds de frigo, ces petites galettes, les quantités sont approximatives, j'ai fait "à la louche" en goûtant au fur et à mesure:

pour 8 petites galettes:

4 CS de lentilles cuites (idéalement blondes ou corail)

2 CS de riz rouge cuit

1 pavé de saumon cuit rosé

1 petit suisse 20%

1 oeuf bio

4 craquottes pain de fleur quinoa (en magasin bio)

1/2 jus de citron

Sel

Sauce soja bio

Mixer, Former des petites galettes avec une cuillère à soupe et mettre à cuire doucement dans l'huile d'olive, accompagner d'une salade et régalez vous!

IMGP4617